AG de l’Amicale des donneurs de sang bénévoles du plateau du Russey

L’assemblée générale de l’Amicale des Donneurs de Sang Bénévoles du plateau du Russey s’est déroulée le vendredi 15 décembre à la grande salle des Tilleuls. Une  quarantaine de personnes, dont quelques élus des communes du plateau, étaient présents à ce rendez-vous annuel qui dresse le bilan des dons de sang dans la région de Bourgogne – Franche-Comté, des collectesau Russey et des activités de l’Amicale.

Après un mot d’accueil de Mme le maire, le président de l’Union départementale des donneur de sang du Doubs, M. Didier Gaume, a remercié les personnes présentes de leur « assiduité lors des collectes » et a fait le bilan des dons en Bourgogne Franche-Comté au cours de l’année 2016 :

  • 25’000 malades ont bénéficié de produits sanguins labiles et 64 établissements de santé ont été desservis
  • 138’470 poches ont été transfusées dont 44’000 en urgence
  • 342 femmes ont eu besoin d’une transfusion sanguine suite à leur accouchement
  • 352 enfants de moins de 8 ans et 2223 personnes atteintes d’un cancer ont bénéficié de ce genre de traitement.

Pour tout cela, il faut collecter environ 600 dons quotidiennement dans la région. Pour l’EFS, il n’est pas évident de conserver une réserve de 12 à 14 jours ; un exemple 1 jour férié, c’est 200 poches non collectées qu’il faut compenser par des collectes plus importantes les jours précédents et les jours suivants. Par ailleurs, la préparation de la chaine transfusionnelle a changé. Les prélevements spécifiques d’aphérèse de plaquettes se font rares. L’EFS sépare les globules rouges, le plasma et les plaquettes. A présent pour préparer les concentrés de plaquettes, il faut 5 à 6 poches de sang. Un rappel, les plaquettes ne se conservent que 5 jours. Il est important et nécessaire de donner son sang régulièrement.

M. Gaume a aussi relevé :

  • le manque de médécins,
  • la demande en plasma qui ne cesse d’augmenter 40’000 litres supplémentaires chaque année seront nécessaires au LFB. 90% du plasma est destiné à la fabrication de médicaments dérivés du sang, les 10% restants sont utilisés pour les transfusions dites « thérapeutiques »,
  • la concurrence des laboratoires pharmaceutiques qui cherchent à prendre des parts de marché en fabricant des médicaments à base de plasma prélevé vers des donneurs rémunérés qu’ils vendent à un coût plus réduit que ceux proposés la LFB parce que les contrôles sont moins contraignants dans leur pays,
  • la décision du Conseil d’état français fin 2016  sur le plasma traité par Solvant Détergent, considéré comme un médicament et non plus comme un produit sanguin labileet et de ce fait l’ouverture du marché concurrentiel (laboratoire suisse Octopharma qui a pris 5 à 10%).

Enfin, pour le président, il faut « défendre et préserver  l’éthique du don« : l’anonymat des donneurs, le bénévolat, le volontariat, l’engagement, le non-profit, l’hygiène, la sécurité et la qualité.

Bilan des collectes au Russey

En 2016, 6 collectes ont été organisées :

  • 731 personnes accueillies
  • 632 dons du sang
  • 31 nouveaux donneurs

5 collectes de plasma, soit 160 don.

D’après des histogrammes présentés lors de la réunion, montrant l’évolution des dons  au Russey depuis 2007, la tendance est plutôt à la baisse.

Activité de l’Amicale des Donneur de sang du Plateau du Russey

Un bilan des activités de l’Amicale a été dressé :  accueil des donneurs et préparation de la salle des fêtes du Russey, actions auprès des classes, actions de communication, création d’une page Facebook

Don de moelle osseuse

Après ce bilan, M. Gaume a repris la parole pour évoquer le don de moelle osseuse. Cette thérapie est très efficace contre certaines maladies très graves dont la leucemie. En France, chaque jour, 12 personnes dont 6 enfants décèdent du cancer du sang. Grâce à ce don, la guérison atteint 60 à 70% . Pour être inscrit sur ce fichier, il faut bien sur être âgé de 18 à 50 ans, être en bonne santé, accepter l’anonymat, être donneur volontaire. Une prise de sang est nécessaire pour établir un typage HLA. Après, il faut être compatible avec un receveur, 1 chance sur 1’000’000 !

L’objectif en 2017 est de recruter plus de jeunes hommes (seulement 34 % des inscrits) alors qu’ils représentent 65% des donneurs prélevés.

En 2016 :

  • 94 donneurs français ont été prelévés pour des patients internationaux
  • 743 donneurs internationaux ont fait un don de moelle osseuse pour des patients français
  • 144 donneurs français ont également été prelevés pour des patients en France

M. Gaume a terminé son intervention par ces quelques mots destinés aux donneurs : « par votre geste simple et volontaire, vous participez à cette noble cause qu’est le don du sang, préserver son éthique et permetter de sauver des vies, en apportant à des millions de malades l’espoir d’une guérison ou d’une vie meilleure. Tout cela contribue dans une modeste mesure à une certaine bienveillance envers les autres et à cette belle ambition qui devraient tous nous animer, ambition de mieux vivre ensemble« .

La soirée s’est poursuivie par la remise des diplômes, des distinctions à trois membres de l’Amicale et le repas traditionnel, le jambon salade.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*