Une histoire des hameaux. 1. Les Beuliques

Au XIXème siècle, l’habitat de la Chenalotte était beaucoup plus dispersé qu’aujourd’hui. Au milieu de ce siècle, lors du recensement de 1846, le village ne comptait pas moins de 9 hameaux : Les Cornays, Les Palais, le Prés du Peu, Les Beuliques, Pré-Guillaumot, Rosemont, Pré-Monnot, les Prés, la Pâture Philibert. Si les deux derniers de la liste étaient inhabités, plus d’un quart de la population occupait une maison isolée (43 habitants sur 167) et 33% des maisons ne se trouvaient dans pas dans le centre du village.

Aujourd’hui, deux hameaux sont encore habités : Les Palais et le Pré du Peu.  Les maisons des autres hameaux ont  toutes disparues sauf celles du Pré-Monnot, de Rosemont et  des Beuliques.

Grâce à diverses sources (les cartes anciennes, les recensements, les actes d’état-civil, les sites de généalogistes), il est possible de connaitre en partie  les noms de celles et de ceux qui ont occupé ces maisons et à travers eux d’esquisser une histoire de ces hameaux disparus.

Voir l’histoire des Beuliques

Le mystère des moules de la forêt des Cornaix

Après la découverte de quelques centaines de coquilles d’escargots, l’année passée lors du nettoyage de Printemps, des coquilles de moules viennent d’être trouvées  dans la forêt des Cornaix.

Mais comment ce mollusque de l’espèce de mytilus edulis s’est-il retrouvé en si grande quantité échoué dans cette forêt du Haut-Doubs si loin des côtes atlantiques ? Est-ce à cause des fortes tempêtes de début de l’année ? ?

Ou ces coquilles ont-elles été apportées par l’homo sapiens sapiens en l’an 2018 cherchant à diminuer le contenu de ces déchets ménagers ???

Les scientifiques privilégieront  sans aucun doute cette hypothèse…

Les coquilles d’escargots découvertes l’année passée

 

 

 

Travaux des rues des Tourbières et de Rosemont

Suite à l’appel d’offre pour les travaux d’aménagement des rues des Tourbières et de Rosemont, les membres du Conseil municipal ont choisi l’entreprise : il s’agit de Vermot travaux publics

Les élus ont suivi les conclusions du rapport de l’analyse des offres du Cabinet André.

Les critères de jugement des offres  étaient les suivants :

  • Prix (60%)
  • Valeur technique (40%)

Pour le critère prix, la note de chaque candidat était déterminée par rapport à l’écart entre le prix de l’offre et la moyenne des offres. Pour le critère valeur technique, la note de chaque candidat était déterminée par la capacité technique, les références en travaux similaires et selon les éléments donnés dans le mémoire justificatif : le planning de chantier, la liste du matériel affecté au marché, la liste du personnel, les indications concernant la provenance des principales fournitures et les références des fournisseurs, un programme précis d’exécution des ouvrages indiquant de façon sommaire la durée des différentes phases du chantier, deux notes sommaires indiquant les principales mesures prévues pour assurer la sécurité et la gestion des déchets.

5 entreprises avaient répondu à l’appel d’offre. L’entreprise Vermot a été classée première par le Cabinet André.

Le montant des travaux s’élève à 183 378.90 euros € HT pour la solution de base. Les options seront choisies après l’entrevue avec la société retenue.

 

 

Recherche de documents et objets liés à la Première Guerre mondiale

En vue de commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale, et dans le cadre du jumelage du Barboux et des Eparges du 08 et 09 juin 2018, la commune du Barboux organise une exposition basée sur le livre de Maurice Genevoix « ceux de 14 »  et des photos d’époque issues de l’hebdomadaire « Le Miroir ».

Afin d’étoffer cette exposition, la commune du Barboux est à la recherche de documents (lettres, livrets militaires, cartes postales…) ou d’objets (uniformes, ustensiles, armes…) que certains d’entre vous gardent peut-être au fond d’une armoire, d’un tiroir ou d’un grenier. Si vous souhaitez faire profiter le public de vos trésors cachés pour une période donnée, la commune du Barboux vous serait reconnaissante de contacter M. Pascal Calon (03.81.67.59.88) ou pascal.calon@sfr.fr

La commune du Barboux vous remercie par avance pour votre précieux concours.

Budget communal : compte administratif 2017

Le budget de la commune est l’acte par lequel sont prévues et autorisées les recettes et les dépenses annuelles de la commune. Le budget de la commune est établi en section de fonctionnement et section d’investissement tant en recettes qu’en dépenses.

La section de fonctionnement

La section de fonctionnement comporte l’ensemble des recettes et des dépenses de fonctionnement, annuelles et permanentes, ce qui correspond à la gestion courante , quotidienne, de la commune (déf. selon Christophe Moudou / Michel Viviano)

Dépenses de fonctionnement : 211 850,70

  • Charges à caractère général : eau, électricité, combustibles, fournitures d’entretien des bâtiments, de la voirie, et autres, maintenance, assurances, frais administratifs, fêtes et cérémonies, …
  • Charges de personnel : salaire et charges des employés communaux et de la secrétaire, …
  • Autres charges de gestion courante : indemnités des élus, syndicat scolaire, subventions aux associations, …
  • Charges financières : intérêts d’emprunt
  • Atténuations de produits : versements obligatoires à l’État servant à aider les communes les plus pauvres
 Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Recettes de fonctionnement : 339 609,82

  • Atténuation de charges
  • Produits de services : droit de stationnement, location des terres agricoles, droits chasse et pêche, coues de bois,…
  • Impôts et taxes : taxes d’habitation, taxes foncières, droits de mutation
  • Dotations et participations : dotations de l’Etat
  • Produits de gestion courante : loyers des appartements, locations des salles
  • Produits financiers
  • Produits exceptionnels : divers remboursements

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

  • Section fonctionnement : excédent de 127 759.12
  • résultats antérieurs : 682 835,90€
  • résultat de clôture 2017 : 810 595,02€
 La section investissement
Cette section comporte l’ensemble des recettes et dépenses d’investissement, c’est à dire les opérations se traduisant par des modifications de la valeur ou de la structure des biens immobilisés ou immeubles et des créances et dettes à long ou moyen terme (déf. selon Christophe Moudou / Michel Viviano).

Dépenses d’investissement : 151 604,90

  • Remboursement des emprunts : remboursement du capital de l’emprunt
  • Immobilisations incorporelles : Syded, rue des Tourbières, Rosemont
  • Immobilisation corporelle : projets réalisés en 2017, achat véhicule…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 Recettes d’investissement : 26 403.91

  • Dotation de fonds divers : remboursement de la TVA, taxe d’aménagement
  • Subventions d’investissement : subvention suite aux travaux de l’église
 Cliquez sur l’image pour l’agrandir
  • Section investissement : déficit de 125 200,99
  • résultats antérieurs : 81 279,41€
  • résultat de clôture 2017 : – 43 921,58€
Résultat de clôture de l’exercice 2017 : 766 673,44€
Lors du Conseil municipal du 27 février, les élus ont approuvé le compte administratif 2017.

Horaire de la bibliothèque

Mme Patricia Chopard-Lallier assurera

l’ouverture de la bibliothèque

un lundi sur deux de 18h à 19h,

à compter du 12 mars 2018

La bibliothèque fonctionne grâce aux dons de livres ainsi que par l’achat des dernières nouveautés effectuées avec la subvention communale. Le passage du bibliobus (service proposé par la médiathèque départementale de prêt), trois fois par an, permet d’avoir un roulement de 300 livres.

La bibliothèque propose environ 4000 ouvrages de tout genre, BD, romans, livres jeunesse, bricolage etc…).

Le prêt des livres est gratuit et la durée reste très souple afin de respecter le temps de lecture de chacun.

 

La construction du clocher

Il est généralement admis que le clocher de l’église de La Chenalotte avait été construit par l’architecte Louis Lavie dans les années 1870.

Dans le livre « le patrimoine des communes du Doubs » de Claire Lemoine publié en 2001, il est précisé « le clocher-porche restauré à la fin du XIXème siècle par un architecte nommé Lavie« . Dans un autre livre, il est précisé que « le clocher-porche fut restauré par l’architecte Lavie en 1877 – 1878« .

Or les recherches effectuées montrent que :

  • le clocher – porche ne fut pas restauré dans les années 1877 – 1878 mais bien plus tard, à la fin du XIXème siècle
  • Même si Louis Lavie a travaillé sur le projet, a proposé un devis descriptif et des plans qui sont affichés dans la salle de vote, ce dernier ne suivra pas la construction du clocher…En effet, Louis Lavie décède environ 10 ans avant les travaux, le 07 juin 1886 à Paris.

Découvrez ici l’histoire de la construction du clocher – porche

Travaux d’élagage

L’entreprise ENEDIS, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, porte à la connaissance des habitants de la commune que des travaux d’élagage et d’abattage d’arbres entrepris dans le cadre du plan d’entretien et de maintenance des lignes électriques basse tension, vont débuter sur le territoire de la commune à compter

du 01 mars 2018

Ces travaux ont été confiés par ENEDIS à l’entreprise Vercors Bois