Tous les articles par webmaster@chenalotte.org

L’art de la récup

Préval Haut-Doubs propose d’avril à juin une exposition itinérante et différents ateliers sur la thématique de la récup …

Un atelier « plus d’un tour dans ton sac » au Russey le mercredi 06 juin à 14h00 au Russey

Voir l’affiche

Une exposition à Morteau du 05 au 23 juin 2018 « revis ou la vie sauvage des décharges », exposition du concours « avez-vous l’Art de la récup?  » au château Pertusier du mardi au vendredi de 13h30 à 18h30 et le samedi de 10h00 à 12h00 et de 13h30 à 18h30. Des ateliers sur inscription

  • Peinture sur toile de la récup
  • Création de décoration pour jardin
  • Couture : création de sac, lingette, éponge tawashi
  • Instruments de musique en récup’

Inscription et détails sur le site de Préval

Voir l’affiche

 

Carte d’identité : faites votre pré-demande en ligne !

Depuis mars 2017, de nouvelles modalités permettent de mieux sécuriser la carte nationale d’identité, dont le format demeure inchangé et reste gratuite (sauf cas de perte ou vol comme c’est déjà le cas).

La mairie du Russey est la seule commune de la Communauté de communes du Plateau du Russey à être équipée du nouveau dispositif. Elle vous accueille sur rendez-vous.

Plus besoin de passer à la mairie pour récupérer un dossier ! Vous pouvez faire votre pré-demande en cliquant ici

Retrouvez ici la procédure

Une histoire des hameaux. 3. Le Pré-Monnot

Au XIXème siècle, l’habitat de la Chenalotte était beaucoup plus dispersé qu’aujourd’hui. Au milieu de ce siècle, lors du recensement de 1846, le village ne comptait pas moins de 9 hameaux : Les Cornaix, Les Palais, le Prés du Peu, Les Beuliques, le Pré-Guillaumot, Rosemont, le Pré-Monnot, les Prés, la Pâture Philibert. Si les deux derniers de la liste étaient inhabités, plus d’un quart de la population occupait une maison isolée (43 habitants sur 167) et 33% des maisons ne se trouvaient dans pas dans le centre du village.

Aujourd’hui, deux hameaux sont encore habités : Les Palais et le Pré du Peu.  Les maisons des autres hameaux ont  toutes disparues sauf celles du Pré-Monnot, de Rosemont et  des Beuliques.

Grâce à diverses sources (cartes anciennes, recensements, actes d’état-civil, sites de généalogistes), il est possible de connaitre en partie  les noms de celles et de ceux qui ont occupé ces maisons et à travers eux d’ébaucher une histoire de ces hameaux disparus.

Le troisième  volet  esquisse une histoire du Pré-Monnot situé à 1 km du centre du village.

Voir l’histoire du Pré-Monnot

 

Coupures de courant – lundi 28 mai 13h30 – 15h00

Horaire des coupures

lundi 28 mai de 13h30 à 15h00

Quartiers ou lieux-dits

  • 7  au 11 rue de la Limonaderie
  • 9 impasse des Narcisses
  • 1, 5 au 13 rue des Jonquilles

Message d’ENEDIS

Afin d’améliorer la qualité de la distribution électrique et de répondre aux besoins de notre clientèle, nous réalisons des travaux sur le réseau électrique qui vous alimente et entraineront une ou plusieurs coupures d’électricité.

Rappel : Notre personnel et nos prestataires travaillent sur le réseau électrique afin d’assurer la qualité et la continuité du service public de la distribution d’électricité. Pour que ces travaux puissent être réalisés en toute sécurité, nous vous rappelons que si vous deviez utiliser un moyen de règlementation (groupe électrogène, alternateur sur tracteur…), il est obligatoire d’ouvrir votre disjoncteur général ENEDIS (le positionner sur 0)

Budget primitif 2018 / 1818

Lors du Conseil municipal du 12 avril dernier, les élus ont voté le budget primitif de la commune, composé en deux sections (fonctionnement et investissement), en chapitres puis en articles.

Section fonctionnement

  • Dépenses : 675 818.00 €
  • Recettes : 1 059 824.23 €
  • Excédent : 384 006.20 €

Section investissement

  • Dépenses : 443 864.53 €
  • Recettes : 443 864.53 €
  • Excédent :0 €

Voir le détail du budget primitif 2018

Mais en 1820, comment se présentait le budget ? Quelles étaient les recettes et les dépenses de cette commune rurale de 140 habitants ?

Si les fonctions étaient les mêmes qu’aujourd’hui (acte de prévision, les recettes et les dépenses sont prévues à partir d’une évaluation sincère ; acte d’autorisation, seuls les crédits inscrits peuvent être exécutés dans le respect du principe de spécialité), la présentation du budget était plus simple : il ne contenait pas de section investissement et les dépenses et les recettes étaient moins nombreuses qu’aujourd’hui.

Une fois voté par les représentants de la commune, le budget était transmis au sous-préfet de Montbéliard puis après examen, ce dernier le transmettait au préfet qui réglait et arrêtait définitivement l’état des dépenses avant de l’adresser au maire.

Voir le budget primitif 1818

Un peu de romantisme et de légèreté…

Le dimanche 06 mai, une carte et un ballon « just married » ont été trouvés en haut du chemin du Clos de la Maisonnette, au Pré-Monnot.

Si le ballon et la carte proviennent bien de l’adresse indiquée au recto de cette dernière alors ils ont été lachés la veille dans la petite ville de Seon située en Suisse dans le canton d’Argovie, non loin d’Aarau…Ils auront donc parcouru près de 114 km.

Voilà le message :

« Lieber Finder, bitte schicke diese Postkarte an das Brautpaar zurück, damit ihre Hochzeitswünsche in Erfüllung gehen Vielen Dank »

Traduction : « Cher Chercheur, s’il vous plaît envoyez cette carte postale aux mariés pour que leurs souhaits de mariage deviennent réalité ».

Nettoyage de printemps 2018

Cela faisait bien longtemps que les habitants du village ne s’étaient pas retrouvés aussi nombreux pour un nettoyage de printemps.

Organisé conjointement par l’Amicale des Sauterelles et la Municipalité ce samedi 05 mai, ce nettoyage a attiré une trentaine de personnes et de nombreux enfants. Après un petit café et une part de gâteau ménage, habillées de leur gilet jaune ou orange, munies de leur sac poubelle et de leur gant, les grandes et petites Sauterelles se sont jetées  à l’assaut des rues, des espaces verts et des bois alentours.

Résultat, une petite remorque de déchets…

Après tout ces efforts, la joyeuse troupe méritait bien une petite collation autour de la table de ping-pong…

 

AG de l’ADAPEI – section de Morteau

Le vendredi 04 mai, la section locale de Morteau de l’Adapei (association départementale des amis et parents de personnes handicapées mentales) a fait son assemblée générale à la grande salle des Tilleuls.

Le territoire de la section de Morteau s’étend du Val de Morteau à Pierrefontaine, de Gilley à La Chenalotte, l’assemblée se déplace donc chaque année pour permettre d’aller à la rencontre de la population qui soutien activement cette association.

C’est devant une salle comble – une centaine de personnes dont  quelques élus – que Mme le Maire a fait son mot d’accueil.

Ensuite, Mme Nicole Gauthier, la présidente de la section de Morteau et administratrice à l’Adapei du Doubs, a pris la parole pour notamment parler des temps forts de l’année écoulée.

Puis les directrices ont présenté l’activité de leur établissement. La soirée s’est poursuivie par la remise des médailles du travail et un apéritif offert par la commune.

 

Le défilé des sauterelles déguisées

Le samedi 28 avril, l’Amicale des sauterelles avait donné rendez-vous aux petits comme aux grands pour ce « carnaval pour tous ».  Le programme fut riche : défilé dans les rues du village, crêpes, danses, concours du plus beau déguisement et pour terminer un bal.

De part la diversité des animations proposées,  ce carnaval témoigne du dynamisme du Comité des fêtes et de leur recherche permanente de se renouveler avec pour la première fois ce défilé.

Jardiner et désherber malin sans contaminer notre eau de demain

Le jeudi 26 avril,  à la salle des fêtes de La Chenalotte, M. Xavier Renaud de la FREDON FC, la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles de Franche-Comté, a présenté à une quarantaine de personnes les moyens de jardiner sans pesticide.

Après avoir donné la définition d’un pesticide ou d’un produit phytosanitaire, M. Xavier Renaud a démontré comment ces produits par leur utilisation arrivent à contaminer le milieu et notamment les ressources en eau et a donné ensuite un aperçu des impacts liés à son utilisation : pollution et altérations des sols, pollutions des eaux, contamination des organismes vivants, impacts sur la santé de l’homme.

Puis le conférencier a donné plusieurs solutions techniques non chimiques qui « mises à bout à bout conduit à s’affranchir de l’utilisation des pesticides » et continuer à entretenir ses espaces et son potager : le désherbage des cours, allées et terrasse, le désherbage des massifs, des gazons et les luttes contre les ravageurs et les pucerons.

Cette conférence était organisée par les communes de La Chenalotte, Noël-Cerneux et Le Barboux. Celles-ci souhaitaient sensibiliser et accompagner les jardiniers amateurs dans les changements de pratiques.

A compter du  01 janvier 2019, le second volet de la loi Labbé prévoit l’interdiction de la mise sur le marché, de la délivrance, de l’utilisation et de la détention de produits phytosanitaires pour un usage non professionnel.