Tous les articles par webmaster@chenalotte.org

La fontaine une nouvelle fois endommagée !

La fontaine a été une nouvelle fois détériorée le samedi 01 juillet entre 14h30 et 19h30.  Le tuyau d’évacuation, comme en septembre 2016 (voir article)  a été volontairement cassé vidant totalement la fontaine. Cet acte stupide a fait l’objet d’un dépôt de plainte auprès de la gendarmerie le dimanche 02 juillet.

Un appel à témoins est lancé ! Si vous avez vu quelque chose, nous vous prions de le signaler à la mairie (mail ou passage à la mairie). Merci !

 

 

Des petites reines au pays des Sauterelles

Depuis 1903,  chaque année, les cyclistes professionnels,  parcourent les routes de notre pays pour sans doute la plus grande course du monde.

velo

Le « Tour » ou la « Grande boucle » est aussi une grande fête populaire, qui attire des millions de spectateurs sur les bords de la route. Les habitants de notre village ont eu, à plusieurs reprises, la chance de les voir passer et d’applaudir ces forçats de la route.

Entre 1905 et 1951,  le parcours de la course réalise un « chemin de ronde », collant aux frontières de l’hexagone. Aussi, la position de notre village, le long de la frontière avec la Suisse, fut un avantage. Entre 1929 et 1936, les petites reines l’ont traversé pas moins de 6 fois pour l’étape Evian – Belfort ou Genève – Belfort

Tour de France 1934Le 22 juillet 1929,  c’est le coureur français Charles Pélissier qui gagne l’étape Evian – Belfort, longue de 283 km. C’est sa première victoire sur le Tour. Il en gagnera 16 jusqu’à la fin de sa carrière. Le Belge Maurice De Waele  remporte le classement général final.

Lors de la 17ème étape, Evian – Belfort, le 23 juillet 1930, les coureurs traversent le village au Km 199. Cette  24ème édition, voit l’apparition des équipes nationales.  5 nations sont retenues : France, Belgique, Italie,  l’Allemagne, Espagne. C’est le belge Frans Bonduel qui remporte l’étape. André Leducq gagne son 1er tour de France.

Le 1er juillet 1933, les coureurs font la route dans l’autre sens. Cette 5ème étape, la plus longue du parcours,  traverse le village au km 80. Les cinq équipes sélectionnées pour cette édition sont la France, la Belgique, l’Italie, la Suisse, et une équipe mixte Allemagne-Autriche. Quarante « touristes-routiers » s’ajoutent à ces équipes pour former un peloton de 80 coureurs. C’est encore un cycliste du plat pays qui remporte l’étape, Léon Louyet. Le français Georges Speicher gagne la Grande Boucle.

L’année suivante, le 7 juillet 1934, l’étape Belfort – Evian connait deux vainqueurs : René Le Grevès et Georges Speicher. Antoine dit Antonin Magne remporte son deuxième tour.

La 5ème étape du Tour 1935, le 8 juillet, se déroule en deux parties. La 1ère, une course en ligne de 262 km entre Belfort et Genève, la 2ème un contre la montre individuel de 58 km entre la ville suisse et Evian. Maurice Achambaud  gagne la première, et Raffaele Di Paco la deuxième. Romain Maes remporte le classement général final.

Le samedi 11 juillet 1936, pour la 6ème fois en 9 ans, les coureurs passent à La Chenalotte lors de la 5ème étape, encore la plus longue de la compétition, 298 km entre Belfort et Evian. C’est René Le Grevès qui franchit la ligne en Haute-Savoie et c’est un autre Maes, Sylvère, toujours un belge mais qui n’a aucun lien de parenté avec le précédent vainqueur,  qui remporte ce 30ème tour.

Nouvelle étape franco-suisse, Mulhouse – Lausanne le jeudi 3 juillet 1952   Et c’est un coureur helvète, Walter Diggelmann qui remporte cette 9ème étape de 238 km. Il finit 9ème de ce Tour de France, dominé outrageusement par Fausto Coppi avec cinq victoires d’étape et 28 minutes d’avance sur le coureur belge, Stan Ockers.

Retrouvez le compte rendu de cette étape paru dans le journal lausannois « La liberté » le vendredi 4 juillet 1952 :

cliquez ici

« Le Gourmet Bag débarque… Le Haut-Doubs est emballé

Le Doggy Bag à l’américaine devient le Gourmet Bag à la française : une appellation tendance et gourmande beaucoup plus adaptée au pays de la gastronomie. Ce service consiste à proposer au client d’emporter à la maison ce qu’il n’a pas pu terminer dans une boîte hermétique fournie par le restaurateur ou apportée par le client lui-même.

Dans le Haut-Doubs, ce sont 50 restaurateurs qui s’engagent pour que cette pratique se banalise et devienne naturelle. Très largement répandu outre-Atlantique, le Gourmet Bag se développe effectivement dans toute la France.

En valorisant la pratique du Gourmet Bag, Préval Haut-Doubs soutenu par l’ADEME et ses partenaires comptent ainsi faire de cette démarche, un réflexe anti-gaspi ! L’expansion de la démarche Gourmet Bag se fait progressivement : plus on en parle, plus elle interroge et de plus en plus de personnes se laissent séduire.

 3 bonnes raisons d’adopter le Gourmet Bag

1

Ne vous forcez plus à finir votre assiette ou celle de votre enfant.

2

Ne vous restreignez plus à la commande… terminez par une petite touche sucrée !

3

Participez à la réduction du gaspillage alimentaire !

Alors n’hésitez plus à repartir avec votre petite boîte…

Découvrez les restaurants partenaires sur www.preval.fr

Fibre : la liste des fournisseurs

Les fournisseurs d’accès internet présents sur le réseau Doubs Très Haut Débit vous proposent des offres à partir de 24,90€ par mois .

Vous pouvez dès à présent prendre contact avec l’un des fournisseurs d’accès internet de votre choix qui vous proposera la solution adaptée à vos besoins :

 

Des nouvelles de la fibre…

D’après le directeur du Syndicat mixte Doubs THD, une première phase de travaux intégrant la commune de La Chenalotte sera réceptionné avant le 15 juillet.

Le temps d’intégrer le réseau dans le système de gestion et de supervision, la mise en service sera effective fin août / début septembre prochain.

Une réunion publique pour les habitants de  Noël-Cerneux et la Chenalotte est prévue  début septembre

Résultats des élections législatives depuis 1958

Depuis 1958 et les débuts de la Vème république,  15 élections législatives se sont déroulées à La Chenalotte.

Liste des députés de la 3ème circonscription du Doubs (1958 – 1986) puis de la 5ème

  • 1ère législature (1958 – 1962) : Louis Maillot (Union pour la nouvelle république)
  • 2ème législature (1962 -1967) : Louis Maillot (Union pour la nouvelle république)
  • 3ème législature (1967 – 1968) : Edgar Faure (Divers droite) 03.05.1967-07.05.1967 / Louis Maillot (Divers droite)  08.05.1967- 30.05.1968
  • 4ème législature (1968 – 1973) : Edgar Faure (Divers droite) 11.07.1967 – 12.08.1968 ; Christian Genevard (Divers droite) 13.08.1968 – 1609.1969 ; Edgar Faure (Union des démocrates pour la République) 21.09.1969-06.08.1972 ; Christian Genevard (Union des démocrates pour la République) 07.08.1972 – 01.04.1973
  • 5ème législature (1973 – 1978) : Edgar Faure (Divers droite)
  • 6ème législature (1978 – 1981) : Edgar Faure (Rassemblement pour la république) 03.04.1978 – 28.09.1980 / Roland Vuillaume (Rassemblement pour la république) 30.11.1980 – 22.05.1981
  • 7ème législature (1981-1986) : Roland Vuillaume (Rassemblement pour la république)
  • 8ème législature (1986-1988) : Roland Vuillaume (Rassemblement pour la république)
  • 9ème législature (1988-1993) : Roland Vuillaume (Rassemblement pour la république)
  • 10ème législature (1993-1997) : Roland Vuillaume (Rassemblement pour la république)
  • 11ème législature (1997-2002) : Roland Vuillaume (Rassemblement pour la république)
  • 12ème législature (2002-2007) : Jean-Marie Binetruy (Rassemblement pour la république puis Union pour un mouvement populaire)
  • 13ème législature (2007 – 2012) : Jean-Marie Binetruy (Union pour un mouvement populaire)
  • 14ème législature (2012 – 2017) : Annie Genevard (Union pour un mouvement populaire)

Retrouvez ici l’ensemble des résultats des élections législatives depuis 1958

Les résultats du 1er tour de l’élection législative à La Chenalotte

Voici les résultats de l’élection législative à La Chenalotte :

  • Inscrits : 304
  • Votants : 54.22%
  • Abstentions : 45,78%
  • Évelyne Ternant (Parti Communiste) : 1,22% (2 voix)
  • Jérémy Navion (Front National) : 12.20% (20 voix)
  • Yannick Ardiet (Union Populaire Républicaine) : 0% (0 voix)
  • Emmanuel Chabeuf (Parti Animaliste) : 0% (0 voix)
  • Sylvie Le Hir (La République En Marche) : 34.76% (57 voix)
  • Martine Ludi (La France Insoumise) : 5.49% (9 voix)
  • Myriam Springaux (Lutte Ouvrière) : 0% (0 voix)
  • Anthony Poulin (Europe Ecologie Les Verts) : 3.05% (5 voix)
  • Jean-Marie Pietoukoff (Trèfle) : 0,61% (1 voix)
  • Annie Genevard (Les Républicains – Union des Démocrates  Indépendants) : 42.68% (70 voix)

Un deuxième véhicule pour les employés communaux

Ce printemps, les communes de Noël-Cerneux et celle de La Chenalotte ont décidé  d’acheter un deuxième véhicule pour les employés communaux, M. Dominique Prétot et M. Stéphane Campoli. Cette acquisition leur permettra d’avoir chacun un véhicule, d’être plus automne, de gagner en efficacité mais aussi en souplesse. Il servira également à tracter une toute nouvelle remorque pour transporter notamment la broyeuse de la tondeuse.

Le choix s’est porté sur une Citroën New Jumpy Fourgon M, de taille moyenne (4.95m de long, 1.90m de haut) avec un moteur Peugeot Blue HDI 120 S&S BVM6, boite manuelle.

Description

Extérieur : Couleur bleu impérial, crochet d’attelage pour remorque, une porte latérale coulissante sur le côté droit (côté passager) avec une vitre, 2 portes à l’arrière avec vitre et pouvant s’ouvrir perpendiculairement

Intérieur :

A l’avant : 2 places (confort) séparées de la partie arrière par une cloison complète avec une petite fenêtre (isolation thermique, acoustique et sécurité)

A l’arrière : plancher bois bouleau, étagère avec plusieurs casiers de rangement de différentes tailles sur le côté gauche (côté conducteur).

La voiture a été livrée le vendredi 02 juin au garage Chardon du Russey.