Tous les articles par webmaster@chenalotte.org

Le chantier de la rue des Tourbières et de Rosemont en photos. 2

Durant la semaine du 13 novembre, 6 candélabres sur 11 ont été posés rue des Tourbières et 3 rue Rosemont.

Candélabre rue des Tourbières. Photo prise le 17 novembre.

Crosse des candélabres de la rue des Tourbières.

Candélabre rue Rosemont. Photo prise le 17 novembre.

Les luminaires avaient été choisis par les élus, sur les conseils de M. Jean-Pierre Hirschy de la société Balossi-Marguet  lors de la réunion du Conseil municipal du 05 octobre 2017.

Suivant les préconisations du CEP (Conseil en Énergie Partagé), ces luminaires utiliseront la technologie LED qui présente de nombreux avantages par rapport à ceux existants : une parfaite distribution de la lumière, un haut rendement, une durée de vie prolongée estimée 5 à 8 fois supérieure et une consommation réduite avec notamment la possibilité d’abaisser la puissance durant la nuit.

Etat du chantier. Photo prise le 14 novembre.

État du chantier. Photo prise le 17 novembre.

État du chantier. Photo prise le 17 novembre.

État du chantier. Photo prise le 17 novembre. 

Le 11 novembre en photos

Retour en photos sur les commémorations du 11 novembre

Pour l’occasion, les élèves de La Chenalotte avaient décoré le monument aux morts.

Le maire, les adjoints présents et M. Léon Duquet, président de l’association des anciens combattants des 5 communes (Le Barboux, Le Bélieu, La Chenalotte, Grand’Combe des Bois, Noël-Cerneux) ont rendu hommage aux morts pour la France et aux mobilisés de La Chenalotte. 
Photo transmise par M. F.Gaiffe

Mme le Maire et M. Léon Duquet ont déposé une gerbe au monument aux morts.
Photo transmise par M. F. Gaiffe. 

Les élus des cinq communes (Le Barboux, Le Bélieu, La Chenalotte, Grand’Combe des Bois, Noël-Cerneux) et M Léon Duquet se sont ensuite retrouvés au Barboux.

Pendant cette cérémonie, les élèves scolarisés au  Barboux ont chanté la Marseillaise .
Photo transmise par M. F. Gaiffe.

Cette journée de commémoration s’est poursuivie en fin de journée au Russey.
Photo transmise par M. F. Gaiffe.

…et par un lâcher de ballons
Photo transmise par M. F. Gaiffe.

Le chantier de la rue des Tourbières et de Rosemont en photos

Les travaux de ces deux rues se poursuivent. Voici quelques photos de l’évolution de ce chantier.

Photo de M. Navion prise le 23 octobre

Création du puits perdus (intersection rue des Tourbières / rue des Jonquilles). 
Photo de M. Navion prise le 23 octobre

2ème puits perdu. Photo de M. Navion prise le 23 octobre

3ème puits perdu rue Rosemont. Photo de M. Navion prise le 24 octobre

Photo de M. Navion prise le 25 octobre 

Neige sur le chantier.
Photo de M. Navion prise le 28 octobre

Le puits perdu situé au carrefour de la rue des Tourbières et celle des Jonquilles est terminé. Photo prise le 04 novembre

Bordures T2 en parement granité. Photo prise le 04 novembre

Bordures T2 installées. Cette bordure séparera l’espace vert d’une largeur variable et la chaussée. Photo prise le 04 novembre

État du chantier. Photo prise le 4 novembre

État du chantier. Photo prise le 4 novembre

Carrefour rue des Tourbières – Rue du Bois Joli. Photo prise le 09 novembre

État du chantier. A gauche, création d’un trottoir d’1,50m, au centre la voirie d’une largeur de 5,50m et à droite bordure T2 et un futur  espace vert d’une largeur variable. 
Photo prise le 09 novembre

Création du trottoir d’1.50m avec pose de bordures A2.
Photo prise le 09 novembre

Création du trottoir. Photo prise le 09 novembre

Création du trottoir – Bordures A2.
Photo prise le 09 novembre

Etat de la rue Rosemont. Photo prise le 09 novembre

Des piles pour l’école intercommunale!

A vos piles !! Comme 24 autres établissement, l’école intercommunale participera au concours organisé de collecte de piles et batteries usagées, à destination des écoles primaires élémentaires. Organisée par Préval en partenariat avec l’éco-organisme Corepile, ce concours intitulé « Ramène tes piles » permet de sensibiliser les jeunes à l’importance du recyclage des piles, en plus de les encourager à adopter des habitudes écoresponsables dans leur vie quotidienne.

Les élèves doivent collecter un maximum de piles usagées : les trois écoles qui auront rassemblé le plus grand tonnage gagneront une enveloppe pour acheter du matériel pédagogique. Un jeu de société sera offert aux cinq écoles suivantes.

La collecte se déroulera du 19 novembre au 14 février. Vous pourrez déposer vos piles à l’école de La Chenalotte ou chez la présidente du Syndicat scolaire, Mme Patricia Chopard-Lallier. 

Les enfants du RPI et vos élus comptent sur vous !

Source : site de Préval : https://preval.fr/wp/concours-de-collecte-de-piles/

Jules-Alphonse Petit, mort pour la France ?

Né le 1er novembre 1869 à Montlebon, Jules Alphonse Petit est le fils de Lucien César Fortunat et de Marie Victoire Vermot Petit-Outhenin. D’après « le tableau des localités successives habitées » figurant dans le matricule militaire, ce cultivateur, classe 1889, matricule no 591 (territoire de Belfort),  s’installe le 29 mars 1898 à Grand Combe, puis à La Chenalotte, au Palais le 21 juin 1901 avant de partir au Barboux le 24 juin 1905 et de revenir au Palais le 08 octobre 1911 .

Marié le 16 septembre 1892 à Montlebon avec Marie Thérèse Faivre, il est père de 7 enfants lorsqu’il est appelé par décret du 01 août 1914. Il effectue la campagne contre l’Allemagne du 08 août 1914 au 23 décembre de la même année. Renvoyé dans ses foyers, au Palais, il décède quelques jours après le 08 janvier 1915. Membre du Conseil municipal dans l’équipe  de Ferjeux Renaud (élections du 05 et 12 mai 1912), il est précisé dans les comptes rendus des séances de février, septembre et novembre 1915 « étaient absents les 5 mobilisés dont un mort pour la France, Jules Petit »

Alors Jules Alphonse Petit est-il mort pour la France ? Dans une lettre datée du 10 juin 1930 adressée au ministre des pensions, le maire Louis Henri Deleule tient à lui faire savoir que « dans notre commune, aucun militaire n’est mort pour la France pendant la guerre… » D’après le Bureau des archives des Victimes de Conflits Contemporains, M. Jules Alphonse Petit ne figure pas dans la liste des soldats morts pour la France ni dans la base nominative « Mémoires des hommes ».

Laurent Marius Prêtre, mort pour la France

Fils d’Auguste Joseph Prêtre, maréchal-ferrant né aux Ecorces en 1855 et d’Anna Epenoy, couturière née en 1864 au Narbief, Laurent Marius est né le 12 mai 1894 à La Chenalotte après sa sœur Julia Laetitia Suzanne (13.09.1890) et son frère Charles Roger (13.05.1892). La famille Prêtre, arrivée entre 1886 et 1890,  habite le village lors des recensements de 1901 et 1906. Entre cette date et le recensement suivant qui se déroule en 1911, elle quitte La Chenalotte et s’installe au Russey au lieu-dit les Merciers. Auguste Joseph décède le 13 janvier 1911. Anna, Suzanne, Roger et Marius sont horlogers.

Classe 1914, matricule 1566 au recrutement de Belfort, Laurent Marius Prêtre, 1.76 m, cheveux châtains foncé et yeux marrons, est incorporé le 23 août 1914 et se retrouve sur les champs de bataille. Il décède le 31 octobre 1915 à 21 ans à l’hôpital Février situé à Châlons-sur-Marne suite à une maladie contractée en service.

Le nom de ce 2ème classe du 172ème régiment d’infanterie est sur la plaque de la mairie du Russey, lieu de sa dernière résidence.

Sources :

Centenaire de l’armistice

A l’occasion du centenaire de l’armistice, signé le 11 novembre 1918, et comme dans beaucoup de communes, la cloche de l’église de La Chenalotte retentira à partir de 11h et pendant 11 minutes. La lecture du poème « Mirabelles » et le dépôt d’une gerbe au monument aux morts succèderont au son de la cloche.

Cette journée commémorative se poursuivra au Barboux à 11h45. La Marseillaise sera chantée par les enfants des écoles. La lecture de quelques poèmes et un lâcher de ballons seront également prévus.

Pour terminer cette journée, à partir de 17h, un film d’animation, une exposition, des lectures, des chants, un moment convivial entre enfants et anciens combattants et un lâcher de lanternes seront proposés à l’annexe de la salle des fêtes du Russey.

Bilan de l’opération brioche

Voici un petit bilan de l’opération « brioches » de l’Adapei du Doubs qui s’est déroulée la 1ère semaine d’octobre.

Cette année, les 8 bénévoles « porteurs de brioches » ont vendu 190 brioches et ont rapporté 1079 euros à l’ADAPEI du Doubs, soit une moyenne de 5.67 euros par brioche !

Un tout grand merci aux bénévoles et aux habitants de La Chenalotte pour leur accueil et leur générosité !

Cet argent contribuera  à l’amélioration du quotidien des personnes handicapées mentales, polyhandicapées, autistes.

Les travaux ont commencé !

Ça y est ! Après plusieurs reports, l’entreprise Vermot travaux publics  retenue par les élus à l’issue d’un appel d’offre, a débuté les travaux ce vendredi 19 octobre.

Les employés ont commencé par le parking qui sera crée au niveau de l’intersection de la rue des Tourbières et celle des Jonquilles.

Les employés ont commencé par le parking qui sera crée au niveau de l’intersection de la rue des Tourbières et celle des Jonquilles.

Par ailleurs, les marques ont été faites au sol, la cabane a été installée et les panneaux de signalisation sont prêts à être déployés. Pendant la durée des travaux, et selon l’arrêté municipal du 11 octobre, la circulation sera en alternat manuel dans les deux rues concernées.

Le site Internet de la commune vous tiendra informer régulièrement de l’avancée des travaux.