Stop aux mégots !

La neige a fondu laissant apparaitre, les prairies, les routes…et les mégots. Il suffit de marcher dans le village et de baisser la tête….

Jeter son mégot par terre…voilà un geste qui semble à priori anodin, totalement dérisoire…

Et pourtant…

Ce simple geste a impact très important sur l’environnement…Un seul mégot peut en effet contaminer jusqu’à 500 litres d’eau ou 1 mètre cube de neige en raison des milliers de substances chimiques (près de 4000 !) dont une cinquantaine sont réellement toxiques : nicotines, phénols, plomb, mercure, ammoniac, goudron, polonium, radium…

Les filtres à cigarettes se dégradent très lentement – un à deux ans en moyenne – et l’un de ses composants, l’acétate de cellulose, est un plastique qui met plus de dix ans à se décomposer.

Dans le monde 4300 milliard de mégots de cigarettes sont jetés dans les rues chaque année, soit 137’000 mégots par seconde.

En France, ce sont entre 30 et 40 milliards de mégots qui sont jetés chaque année – un millier par seconde environ – dont plus de 40% se retrouveraient dans la nature, rappelait le ministère de la Transition écologique en juin dernier.

Une grande partie de ces mégots finit dans les mers et océans. Plus que les sacs plastiques ou les pailles, ce sont les mégots de cigarettes qui pollueraient le plus les océans.

Jeter son mégot n’est donc pas un geste banal, mais bel et bien une action polluante qui pèse lourdement sur notre environnement et notre qualité de vie, qui s’avère coûteuse aussi bien pour collectivité que pour la nature