Tous les articles par webmaster@chenalotte.org

Les illuminations de Noël

A la fin de l’été 2018, la commission « fêtes et cérémonies » avait étudié deux offres pour une location triennale des décorations de Noël. Lors de la séance du 06 septembre 2018, le Conseil municipal avait validé le choix et de la commission en retenant l’offre de la société Decolum.

Sous contrat de location, les illuminations sont donc les mêmes que l’an passée.

Plus d’une vingtaine ont été installées dans les rues du  village dont 7 sur les  candélabres des rues des Tourbières et de Rosemont fin novembre par les employés communaux. Elles éclairent depuis le vendredi 06 décembre, jour de la Saint Nicolas.

Cette illumination accrochée à l’église a été achetée par la commune
Deux sphères avec deux flocons animés givrés ont été installées au-dessus de la Vierge
Deux voiles « bonnes fêtes » ont été installés aux deux entrées du village
Cette illumination appelée Cressida a été installée dans la rue des Tourbières, devant la fontaine et rue des Palais
Celle-ci appelée « Cometo » a été installée à la mairie et dans les autres rues de la commune comme à la rue du Bois Joli

Repas des aines 2019

Le 30 novembre 2019, les ainés du villages se sont retrouvés à la grande salle des Tilleuls, à l’invitation de la Municipalité et des membres du CCAS pour le traditionnel repas de Noël, organisé avec l’aide des membres de la Commission fêtes et cérémonies.

42 personnes avaient répondu présent : 28 des 47 ainés dont le doyen, M. Léon Duquet, les membres du CCAS, une partie du Conseil municipal ainsi que M. Guy Isabey qui a travaillé pour la commune cette année au côté des employés communaux. Étaient également invités pour le dessert,  les jeunes recevant un bon offert par le CCAS.

Cette année, c’est l’Hôtel des Voyageurs à Gilley qui avait été choisi pour s’occuper du repas. Au menu : croûte forestière et langue de bœuf accompagnée de petits légumes. En dessert, la traditionnelle bûche de Noël (aux fruits) fut réalisée par le pâtissier du village, M. Johnny Droz-Grey.

Côté animations : un sketch par André et Colette Renaud, un quiz sur La Chenalotte proposé par Frédéric Paratte et André Renaud, et la musique du DJ local, Nicolas.

Dans son discours, Mme le Maire a fait souffler un vent d’optimisme en évoquant la mémoire de Michel Serres, philosophe et académicien décédé en 2019. D’après Mme Ligney, « malgré le temps qui passe, malgré les rides qui marquent nos visages, malgré nos cheveux blancs, malgré parfois nos petits soucis de santé, nous pouvons rester jeune dans notre tête, en restant curieux, en gardant notre capacité d’étonnement. Nous pouvons rester jeune en ne cédant pas au discours décliniste, en ne cédant pas au discours « c’était mieux avant », en restant ouvert sur les changements, en regardant la vie d’un œil malicieux, en restant optimiste« .

De l’optimisme, de la bonne ambiance, de la chaleur humaine…En ce 30 novembre, les personnes présentes n’ont pas vieilli…

Moment du quiz
DJ Nico
L’équipe de l’Hôtel des Voyageurs
Passage du père Noël
Remise des bons d’achats

Un tableau de la chenalotte aux enchères

Très récemment, lors d’une vente aux enchères qui s’est déroulée à Paris, un tableau de La Chenalotte a été vendue.

Intitulée « Paysage du Haut-Doubs, la Chenalotte en hiver », ce tableau est l’œuvre du peintre Jules-Émile Zingg, né à Montbéliard le 25 août 1882. Après l’École des beaux-arts de Besançon , il est admis à l’École des beaux-arts de Paris, obtient le titre de second lauréat du prix de Rome de 1911 et remporte un prix national. Jules-Émile décède à Paris le 04 mai 1942.

Ce tableau du village sous la neige avec le tilleul et l’église ressemble beaucoup à celui de Gaston Robbe

Voir l’article : un peintre à La Chenalotte : Gaston Robbe (1900 – 1954)

Assiettes à vendre

La commune de La Chenalotte vend les anciennes assiettes de la grande salle des Tilleuls.

Les personnes intéressées déposeront leur soumission en mairie. Les assiettes seront attribuées selon l’ordre d’inscription et dans la limite du stock.

  • Grandes assiettes plates : par lot de 12 au prix de 4 € le lot
  • Petites assiettes plates : par lot de 12 au prix de 3 € le lot

Et la cloche sonne…

Après un long moment de silence, la plus grosse des deux cloches s’est remise à retentir quotidiennement depuis le mercredi 20 novembre trois fois dans la journée : à 07h00, 12h00 et 19h00.

Lors du Conseil municipal du 14 mai 2019, les élus avaient accepté le devis de l’entreprise Prêtre et fils, spécialisée dans l’horlogerie monumentale et les équipements campanaires pour la mise aux normes du circuit électrique de l’église et l’électrification de la grosse cloche de 350 kg.

Avant l’électrification, cette cloche, achetée au tout début des années 1880 au sieur Beurnel-Perrin, fondeur de cloche à Nancy pour un montant total de 1058.70 Fr. était activée par une corde.

Voir l’histoire des deux cloches et une liste des sonneurs civils

Un verre de lait pour les élèves !

En 1954, afin de lutter contre la dénutrition et l’alcoolisme (il est courant à cette époque de donner de la bière ou du vin aux enfants), le président du Conseil, Pierre Mendès-France, instaure le verre de lait quotidien pour les élèves. Son slogan ? « Pour être studieux, solides, forts et vigoureux, buvez du lait! »

A dix heures, les élèves de La Chenalotte comme les autres enfants de France et de Navarre buvaient leur verre de lait froid.

Pour l’école des Sauterelles, cette décision de Pierre Mendès-France engendre une dépense d’un montant de 5038 Fr. En effet, le 11 décembre, sont achetés :

  • 36 verres Pyrex
  • 1 bassine
  • 1 cuillère à pot
  • 1 marmite traiteur
  • 1 anti monte lait
  • 1 bidon ovale de 10 l.

Ces objets sont ajoutés à l’inventaire par l’enseignante qui exerce depuis le 01 août 1947, Mme Henriette Louvet.

Ce matériel figure toujours à l’inventaire du 20 juillet 1958 avec en plus 2 linges essuie-verres.

Deux ans après l’instauration de ce verre de lait, Pierre Mendès-France fait interdire toute boisson alcoolisée dans les écoles aux enfants de moins de 14 ans. Au-delà, de cet âge, les enfants pouvaient (avec l’accord de leurs parents) continuer à consommer des boissons ne dépassant pas 3° d’alcool par litre. La consommation d’alcool dans les établissements scolaires n’a été officiellement interdite par une circulaire qu’en 1981 !

Commémoration du 11 Novembre

La commémoration du 11 novembre, organisée par l’Association des Anciens Combattants des communes Le Barboux, Grand Combe des Bois, Le Bélieu, Noël-Cerneux, La Chenalotte se déroulera à

11h30 devant le monument aux mort de Grand Combe des Bois

Cette cérémonie est précédée d’une messe à 10h00 en l’église du Russey, pour les victimes de toutes les guerres.

Un apéritif sera offert par la commune de Grand Combe des Bois à la salle des fêtes.

Message de la secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, Mme Darrieussecq à l’occasion de la journée nationale de commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918. Voir ici

Morts pour la France – 11 novembre 2019. Voir ici