Travaux au monument aux morts

En 2014, peu après son arrivée, la municipalité a souhaité, lors du 70ème anniversaire de l’année 1944,  restaurer le monument aux morts et préserver ainsi ce lieu de commémorations, de transmissions de la mémoire et des valeurs républicaines.
Érigée en 1946, la statue de la Vierge fait office de monument aux morts suite à la décision du maire de l’époque de fixer une plaque à son socle avec le nom des deux victimes du conflit (plus d’informations)
Les derniers travaux datant d’une trentaine d’année, les abords du monument s’étaient dégradés.

Le projet défini par le Conseil municipal consiste :
– au démontage de la maçonnerie actuelle
– à la réalisation d’un parvis en béton désactivé
– à la mise en place de dalles et d’une nouvelle barrière
– à la mise en place d’un éclairage

Par ailleurs, afin de faciliter l’accessibilité notamment pour les personnes à mobilité réduite, l’équipe municipale a souhaité créer un chemin d’accès qui relie le monument à la mairie.

Après quelques mois d’attente, les travaux, qui ont également pour objectifs de mettre en valeur le patrimoine et l’histoire de la commune, ont enfin commencé la dernière semaine d’août.

Voici quelques photos des travaux :

DSCN9631

DSCN9557

DSCN9558

DSCN9563

DSCN9560

Vide-grenier

L’Amicale des Sauterelles a organisé le dimanche 30 août un vide-grenier.

C’est sous une grosse chaleur que la vingtaine d’exposants ont pu vendre jouets, vêtements, bibelots…

Un grand merci à l’Amicale pour cette journée réussie !

Ci-dessous quelques photos :

 

 

Les cloches sonnent, sonnent…

Mehdi, « des Cloches Comtoises », un jeune passionné, a filmé en 2014 avec l’aide de M. Renaud, les cloches de notre église.

Avec son autorisation, les photos et le film sont disponibles sur cette page. Un grand merci à lui !

A gauche, la petite cloche classée par les monuments historiques , à droite la grosse

ClochesCloche

 Quelques informations sur ces deux cloches

  • La petite cloche en bronze (hauteur 55 cm, diamètre 66 cm, son : mi) date de 1697 et porte l’inscription suivante : « J’appartiens aux habitants du village de La Chenalotte Messire Guillaume Isabé, prestre, curé au Bizot est mon parrain et la demoiselle Anne Claudine Peletié, femme de monsieur Journot, chatelain de Réaumont est ma marraine« . « A fulgure et tempestate libera nos Domine, fait par moy Blaisse Damey, l’an 1697« . La cloche est classée par les monuments historiques le 29 octobre 1942.
  • La grosse cloche (hauteur 66 cm, diamètre 81 cm, son : do), faite par Francis Humbert à Morteau,  date de 1809 et porte une inscription en latin dont la traduction est la suivante : « Forcée de disparaître dans les temps malheureux, je fus obligée de quitter ces lieux, de Racine et de Chopard, le zèle généreux me remplace, rendez grâce à Dieu« .

 

 

A vos raquettes !

A l’approche des vacances, la municipalité a fait installer une table de ping-pong au centre du village, à proximité de l’école.

Alors jeunes et moins jeunes à vos raquettes ! La table attend avec impatience vos échanges endiablés !

DSCN8602

Un logo pour la commune !

Un logo est un symbole graphique qui sert à identifier de manière unique et immédiate une marque, un organisme, une association, une commune sur les différents supports qu’elle utilise. Il permet de créer une identité visuelle.

Grâce au travail de M. Gaby Gaiffe, infographiste, la commune a un logo ! M. Gaiffe a su regrouper les éléments qui identifient notre village et les mettre en forme :

  • La sauterelle, l’élément incontournable
  • Le sapin est un élément naturel de notre région et notre commune est bien boisée
  • L’église symbolise le village et son esprit
  • Le vert pour l’écrin de nature dans lequel se trouve notre village
  • L’eau.  C’est un rappel à l’origine du nom de la commune :   Chenalette ou petit chenal car le village était traversé par un ruisseau mais aussi un rappel à l’importance de l’eau dans nos villages du Haut-Doubs matérialisée par la fontaine et la citerne.

Ce trait bleu  en forme de C englobe les autres éléments.

Ce logo choisi par l’équipe municipale parmi plusieurs propositions sera utilisé sur tous les documents officiels.

L’équipe municipale remercie M. Gaby Gaiffe pour l’énorme travail réalisé.

Le projet de Parc Naturel Régional du Doubs Horloger

Le 16 avril dernier marquait le coup d’envoi officiel du projet de création d’un parc naturel régional (P.N.R.) du Doubs Horloger, qui couvrirait 95 communes.

Carte

Notre commune  est concernée par le projet.  Le Pays Horloger porte une démarche originale et ambitieuse pour le développement local de notre territoire, à l’image de celle que nos voisins suisses ont déjà mis en œuvre sur un territoire de 16 communes.

Mme Anne Girardet, chargée de mission au Pays Horloge affirme : « La démarche Parc est  un outil au service d’un développement harmonieux et global du territoire, tant environnemental, économique, agricole ou touristique, et non un frein, qui repose sur la valeur contractuelle de sa Charte et le partenariat avec les acteurs locaux. « Convaincre plutôt que contraindre » telle est la devise des Parcs Naturels Régionaux ».

Entrée dans sa phase opérationnelle, une charte doit être établie avec les acteurs du territoire, sorte de projet commun pour l’avenir et validée par chaque commune. La  candidature définitive ne sera déposée et examinée dans quelques années, d’ici 2020.

 En savoir plus :

Le fleurissement du village

Comme les années précédentes, la commission « Entretien du village » qui a la charge de l’embellissement du village, a décidé de créer de nouveau les prairies fleuries,  à six emplacements :

  • Deux au centre du village (à proximité de la mairie et de l’école)
  • Deux à la rue des Jonquilles
  • Deux à la rue du Frêne

Les bâtiments publics et la croix à l’entrée du village sont aussi fleuris.

Mais en plus, cette année,  un massif à l’entrée principale du village a été  créé et 4 bacs fabriqués par les employés communaux sont installés :

  • sous le panneau d’affichage
  • à l’église
  • à l’angle de la rue Charlemagne / rue du Palais
  • au « y » de la rue du Bois Joli

1, 2… 3 colonnes!

Suite à la mise en place de la redevance incitative  en janvier 2015 et pour vous accompagner dans vos efforts de tri,  la municipalité a installé une troisième colonne de tri, rue du Frêne.

Par ailleurs, nous vous rappelons qu’en principe,  la société Préval passe une fois par semaine (mercredi ou jeudi)  pour les vider. Mais il peut avoir du retard lors notamment de problèmes avec le matériel roulant (comme une panne avec l’un de ses camions fin mai).

Quoiqu’il en soit,  si les bennes sont pleines, nous vous prions de ne pas déposer vos déchets à côté. Nous vous remercions de votre patience et de votre compréhension

Le repas de la fête des mères

Comme chaque année, la municipalité a invité les mamans du village au restaurant.

Samedi 30 mai,  une quarantaine de mamans avaient répondu présent au restaurant les Perce-Neige à Bonnetage.